Couper les liens de dépendance affective

“Le bonheur ne dépend que de SOI”.

La dépendance affective ne se limite pas qu’aux relations amoureuses, au couple.

Vous pouvez être aussi “dépendant affectif” de vos parents, de vos enfants, de vos ami(e)s , d’une situation.

Pour sortir de la dépendance affective et devenir une personne affectivement autonome vous devez apprendre à vous aimer davantage, à reprendre confiance en vous et ne pas oublier que vous êtes une personne formidable.

La dépendance affective peut venir de l’enfance. C’est souvent le résultat d’un manque d’affection pendant cette période mais elle peut aussi être générée par le transgénérationnel, les dépendances karmiques , le départ des enfants, les relations de couples vécues.

Les différents signes de la dépendance affective :
  • la peur de l’abandon
  • le manque d’amour
  • la séparation
  • la solitude
  • la jalousie paranoïaque
  • le manque de reconnaissance
  • les insatisfactions 
  • l’incapacité à faire des choix, de prendre des décisions, d’exercer des activités seul
  • le manque d’attention
  • le manque d’estime de soi
  • l’anxiété
  • le rejet
  • les comportements compulsifs
  • la confiance brisée

La seule solution pour en venir à bout et se débarrasser de cette dépendance est de faire une introspection dans vos insatisfactions.

Il existe différentes thérapies permettant de couper ses liens affectifs de dépendance: 

  • la sophrologie
  • la méditation
  • les médecines douces (fleurs de Bach, huiles essentielles, phytothérapie)
  • le magnétisme par la libération d’énergie pour débloquer les chakras et les noeuds énergétiques
  • le reiki pour harmoniser les différents corps et ramener l’équilibre physique mental émotionnel
  • la pensée positive
  • la technique des petits bonhommes aux allumettes
  • la technique du verre d’eau 

Toutes ces techniques ont pour but d’expérimenter votre identité pour acquérir la solidité intérieurement pour ne pas séparer l’être humain que vous êtes de votre être divin.

Je vous partage la technique des petits bonhommes allumettes ainsi qu’une méditation en lien.

Le bonhomme allumette

  1. Prenez une feuille et dessinez vous sous forme de “bonhomme allumettes”, c’est à dire en dessin d’enfant
  2. Sous ce dessin, écrivez votre prénom et votre nom
  3. A coté de ce bonhomme, dessinez un autre bonhomme et écrivez en dessous le prénom et le nom de l’autre personne
  4. Autour de chaque représentation, dessinez un cercle de lumière (comme un soleil d’enfant). Ces cercles vont symboliser le fait qu’on souhaite le meilleur à chacun, à moi et à l’autre.
  5. On trace ensuite un grand cercle de lumière qui va entourer les deux premiers, pour symboliser qu’on souhaite le meilleur pour tout le monde
  6. Demandez à votre subconscient de vous montrer à quoi ressemblent les liens entre la personne et vous. Vous pouvez les imaginer sous forme de veines, de fils métalliques, de racines, de liens énergétiques (chakras) etc.
  7. Dessinez ces liens qui vous relient à l’autre personne
  8. Avec une paire de ciseau, découpez la feuille en deux, en séparant les deux bonhommes. Et dite à voix haute : “Voilà, c’est fait !”
  9. Dites merci à l’autre personne, parce que nous avons appris sur nous-mêmes, à travers l’autre, l’autre étant symbole du miroir pour nous-même.

Et voilà ! Les liens affectifs sont rompus ! A ce stade, le travail est fait, les liens de dépendance sont rompus. Vous pouvez vous débarrasser des morceaux de papier comme bon vous semble.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top